Glamourous Shadow


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  RéglementRéglement  ContexteContexte  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vince MacGowan [A compléter !]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vince MacGowan
Habitant(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 41
Date d'inscription : 16/04/2007

Moi
Amour caché: Renoncé depuis belles lurettes !...
Secrets:
Groupe: Policier

MessageSujet: Vince MacGowan [A compléter !]   Mer 2 Mai - 17:54

I. ID


Nom: MacGowan

Prénom (s): Vince Matthew Luk

Surnom (s): Vivi (surnom détesté) ; Vincky (surnom haï). D'ailleurs, pourquoi ne pas rester simple, en l'appelant par son prénom ?

Date et Lieu de Naissance: 13 décembre 1977, à Liverpool, en Angleterre.

Age: 30 ans tout juste !


II: Physionomie



Description Physique:

Vince est parfait dans le genre grand ténébreux, séduisant mais réservé.
Il semble nimbé de mystère, d’autant plus qu’il ne parle que très peu et qu’il a l’air toujours perdu dans ses pensées, qui se bousculent d’ailleurs, depuis l’affaire Jones, qui le préoccupe toujours grandement.
Sa bouche, aux lèvres fines et minces, est faite pour sourire, mais il la garde fermement fermée, n’esquissant un gracieux sourire que très rarement, sinon un rictus de dédain, d’amertume ou d’ironie.
Ses yeux bleus et clairs gardent leur lueur pétillante, et par son regard passe toutes ses émotions.
Il faut donc faire très attention à son regard, le plissement de ses yeux ou leurs variations de couleurs pour déterminer ses humeurs ; bleus en temps normal, limpide quand il est fatigué, et sombre lorsqu’il est d’humeur irascible.
Car Vince arbore une mine d’une froide impassibilité, et ce en toutes circonstances ; il n’est donc pas facile de déterminer son état d’esprit présent.
Ses cheveux bouclés sont coupés courts, et d’un blond qui vire au châtain lorsque la lumière est faible.
Sinon, on peut apercevoir des reflets dorés, quand il y a beaucoup de soleil.
Il est de taille moyenne, et est très mince, presque aux limites de la maigreur.
Vince fait plus ou moins ses trente ans, et n'essaie pas de paraître plus jeune, car l'apparence lui est égale : il sait que ce n'est pas le plus important.
Outre son air mystérieux et nébuleux, il émane de lui une certaine autorité naturelle ainsi qu'un certain charisme qui impose systématiquement le respect chez ses interlocuteurs.
On pourrait dire que Vince possède la physionomie typique d’un anglais, et il ne renie pas ses origines.


Manie, Tic, ou autre signe particulier:

Ah, la grande manie de Vince, est, à la manière des petites jeunettes de quinze ans, de passer sa main fine dans ses cheveux courts, mais qui sont inexplicablement en bataille en permanence.
Le jeune commissaire est parfois tellement soucieux qu’il lui arrive de sauter des repas et de ne se nourrir que de cafés et de cigarettes… pas génialement équilibré, comme habitude alimentaire, et son extrême minceur y est principalement dûe.


Style de vêtements :

Il a été dit que Vince était un anglais de pure souche, et cela se retrouva dans sa manière de s'habiller : sobre mais sans aller jusqu'à la sévérité, il s'habille élégamment, et est accro aux longs manteaux... en cuir marron, en tweed, en toile noire ou bleu marine...
Ses vêtements restent tout de même relativement simples et classiques, un jean noir et un pull en V sombre en tenue dite "du dimanche", et le tout est bouclé.
La seule touche de couleurs est sa vieille écharpe irlandaise de grosse laine, de toutes les couleurs imaginables.


III: Description Psychologique


Description Caractérielle:

Conformément au cliché du commissaire, Vince est un peu accro à l’alcool, à la cigarette et aux cafés, et est renfermé sur lui-même, autoritaire et farouche.
A la différence que lui, est jeune !
Mais si sa position est élevée, et qu’il l’a atteint relativement tôt, il n’en tire aucune fierté : il a juste l’impression d’avoir bien fait son travail.
Car Vince aime le travail bien fait, et est à la limite de la maniaquerie : sa méticulosité exaspère ses collègues, et les fait sourire.
Il est professionnel, et exigeant, ce qui le conduit parfois à s’emporter contre un de ses subalternes pour des broutilles.
Autoritaire, il parvient à impressionner et à influencer ses interlocuteurs par la seule intensité de son regard, et son attitude désinvolte et tranquille.
Vince peut rester silencieux pendant de nombreuses heures, et généralement le silence devient tellement oppressant que les personnes qui se trouvent en sa présence se trouvent terriblement mal à l’aise.
D’un naturel calme, secret et discret, ses éclats de colère sont aussi prompts qu’éphémères.
Dans ces moments-là, il est capable de violence, et ce aussi bien par ses gestes que par ses paroles.
Ses méthodes curieuses intriguent ses collègues, qui le prennent pour un original.
Il est par conséquent devenu la mascotte du commissariat de Shadow.
En ce qui concerne la gente féminine, Vince semble y avoir définitivement renoncé, malgré les femmes qui lui tournent parfois autour (sans compter les prostituées du poste).
Mais ses échecs sentimentaux l’ont vraiment refroidi, et il pense qu’il n’a pas besoin de la compagnie des femmes, s’en portant aussi bien sans.
Il vit donc principalement de souvenirs, de sensations aussi anciennes que violentes, se rappelant avec nostalgie les merveilleux moments qu’il avait pu passer avec son premier amour, puis son dernier.
Vince est capable d’aimer avec une passion vive et violente, mais il sait qu’il n’est guère à même de maîtriser ses émotions et ses sentiments, et préfère donc esquiver le beau sexe.



IV: Histoire



Histoire du Personnage:

Rien n’est plus banal que la rencontre de Lewis MacGowan et de Halea Lee.
En effet, cet homme et cette femme se connaissaient déjà depuis leur plus tendre enfance, habitant tous deux dans le même minuscule village d’Angleterre, dont le nom n’est pas d’une grande importance.
Retenons juste qu’elle se situait près de Liverpool, au nord de la Grande-Gretagne.
Depuis leur plus jeune âge, donc, Lewis et Halea se côtoyaient et faisaient les quatre cent coups tous les deux ; inséparables, il suffisait de débusquer l’un pour retrouver l’autre.
Ils avaient grandi ensemble, et l’adolescence n’avait jusque là pas bousculé leur profonde amitié.
Il avait donc fallu que le destin s’en charge…
Ainsi, lorsqu’ils eurent seize ans, les parents d’Halea perdirent le contrôle de leur voiture lors d’une nuit brumeuse, comme il y en a tant en Angleterre, surtout au bord de la mer, et périrent tous deux dans cet accident tragique.
Lewis, désolé, tenta de consoler comme il pouvait la malheureuse jeune fille, à qui elle déchirait le cœur devant tant de chagrin.
On pourrait ensuite croire qu’une simple amitié, si forte fut-elle, n’eût pas suffi à remplacer les parents d’Halea, ainsi que le vide et le manque engendrés par leur perte.
Une histoire d’amour naquit finalement entre eux deux, qui maintenant ne se quittait plus ; on passa de la simple amourette d’adolescent et éphémère à une histoire passionnée et intense.
Lewis et Halea se jurèrent, un soir d’été, de ne plus se quitter, et ils s’y tiendront probablement jusqu’à leur mort.

Après leur mariage, lorsqu’ils eurent tout juste dix-huit ans, naquit aussitôt des jumeaux, une fille et un garçon.
Ils les prénommèrent Norah et Vince ; ils furent leurs seuls enfants, et ils considérèrent que c’était déjà bien suffisant.
Les MacGowan s’estimaient donc satisfaits, leur vie paisible leur convenant.
Lewis devint médecin, et Halea infirmière ; un beau couple bien assorti, et ce dans tous les domaines.
Tout le monde s’accordait à dire que les MacGowan était la famille parfaite, celle dont tout le monde rêvait, et qui pourrait jouer à la perfection une publicité pour céréales chimiques, ou cacao infect.
Vince grandit donc dans le cadre enchanteur d’une vieille maison en bord de mer, en compagnie de sa sœur aînée.
D’ailleurs, si elle n’avait que quelques minutes de plus que lui, elle faisait clairement comprendre à son cadet qu’il était le plus petit, et Vince eut à subir sa petite tyrannie durant toute leur enfance, puis leur adolescence, où Norah se calma.
La différence de caractère entre ces jumeaux était flagrante : si Norah était un gamine insupportable, turbulente et ouverte, Vince se distinguait par son calme effarant, son adorable timidité et sa douceur ; la première était une véritable cancre à l’école, tandis que le deuxième était une des têtes de classe.
Il n’y eut donc aucune compétition, et où l’un échouait, l’autre réussissait avec brio.
Nulle jalousie, alors, uniquement une tendre affection qui ravissait les parents et faisait fondre les voisins d’attendrissement.

Rien de notable ne se produisit dans la petite existence de Vince MacGowan, du moins jusqu’à ses quinze ans.
En internat, l’adolescent tomba complètement amoureux de sa voisine en classe de mathématiques, et cette matière tellement détestée eut soudain un nouvel intérêt.
Il pensait des heures à la regarder, le menton sur la main, son regard clair rêveur caressant ce visage aux traits ni fins ni épais, à ses yeux noirs en amande et sa peau brune.
Nazneen était d’origine hindoue, et était mignonne, dans son genre : petite, timide et réservée, elle ne se faisait pas remarquer, et était une des filles plus intelligentes que Vince avait jamais vues.
Le jeune MacGowan hésita pendant des semaines à lui adresser la parole, et des mois pour lui demander de sortir avec lui.
Nazneen accepta avec joie cette amitié nouvelle, qui la réjouissait plus que tout ; à vrai dire, elle attendait depuis longtemps que son voisin de table lui adressât la parole, et Vince en fut tout à fait enchanté.
Par contre, la jeune fille vivait dans une famille encore très imprégnée des traditions de l’Inde, et on lui interdisait fermement d’avoir un petit copain, ce qui la chagrina.
Vince et Nazneen vécurent donc une curieuse relation, à mi-chemin entre l’amitié absolue et l’amour platonique.

Même après qu’il fût marié et père, Vince repensa très souvent à son premier amour, dont il perdit la trace lorsqu’elle s’envola pour l’Inde, dès qu’elle fût majeure.
Il ne sut jamais ce qu’il advînt d’elle, et tourna la page avec tristesse et regrets.
Le jeune homme rencontra sa future femme lors d’une soirée chez un de ses meilleurs amis, mais il n’eut pas avec elle le plaisir d’être avec quelqu’un, comme il le savourait avec Nazneen.
Lynne et lui se marièrent trop hâtivement, et la méconnaissance de l’un comme de l’autre entama déjà leur histoire.
Ce n’était qu’une idylle, auquelle tous deux se raccrochèrent pour se consoler d’un chagrin d’amour passé ; ils eurent tout de même une fillette, nommée Emma.
Une fois leur enfant née, Vince demanda le divorce, et à vingt ans, il pouvait se vanter (ou pas) d’avoir déjà une ex-femme et un enfant.
Lynne fut la dernière relation sérieuse de Vince, qui ne se consacra ensuite qu’à sa carrière.
Il était entré très jeune dans la police, et avait passé tous les concours requis haut la main.
A la suite d’une longue affaire impliquant de hauts personnages, qu’il résolut avec brio devant tous ses collaborateurs, il fut promu commissaire.
Il était jeune, très jeune, peut-être trop pour être nommé si rapidement à ce poste. Néanmoins, Vince garda la tête sur les épaules, puis mit finalement les voiles aux States.
Le hasard le conduisit dans la ville de Shadow, où rien de notoire ne s’était jamais produit.
Hélas… Le jeune commissaire n’eut pas le temps de profiter du calme environnant…
En 2000, l’affaire Lucie Jones eut un retentissant scandale, et Vince enquêta avec vigueur sur le crime de cette pauvre jeune fille…
Mais les perquisitions, les interrogatoires ne menèrent absolument à rien, et l’investigation ne tarda pas à piétiner, pour son plus grand désespoir.
Cependant, le commissaire MacGowan n’a pas dit son dernier mot… et depuis sept ans, il s’acharna avec rage afin de saisir le moindre indice qui pourrait le conduire au coupable de Miss Jones.

A part cette affaire, il eut une relation éphémère avec une de ses subalternes Lillian Chernan, une panthère envoûtante à travers laquelle il crut voir resurgir le souvenir de Nazneen.
Malheureusement, cette illusion ne dura guère longtemps, et il eut tôt fait d’y mettre terme.
Il eut le plaisir d’accueillir Shannon Davis, une cousine qu’il apprécie beaucoup.



V: Gouts


Les goûts... tout en sachant que Vince est un homme très très difficile, et ce aussi bien concernant les gens que tout ce qui est matériel.
Il aime la clarté, dans une pièce, un paysage ou dans une enquête.
Vince apprécie la douceur féminine, bien qu'il ne reste pas suffisament longtemps avec ses partenaires pour en profiter pleinement.
Il adore la musique classique, le théâtre, se laisser choir dans son fauteuil de cuir le soir, lorsqu'il rentre chez lui, et sa fille de dix ans, Emma.
Par contre, Vince déteste la vulgarité, les émissions télé-réalité, la fausseté des gens et la routine.


Gouts Du Personnage: A venir !


V: Autres:



Avatar: Jude Law.

Ou avez-vous connu le forum? Vous connaissez très bien l’histoire ^^

Votre niveau RP sur une échelle de 1 à 10? Disons… oh, allez… 7, 8 ?


Présence Sur Le Forum: Oh, présente très souvent… Je passe en général tous les jours, mais je ne réponds que quand j’ai vraiment le temps, c’est-à-dire le week-end, le mercredi, même si ça ne m’empêche pas de poster en semaine…


Dernière édition par le Mer 2 Mai - 18:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Ackles
.♥. Beautiful Princess .♥.
avatar

Nombre de messages : 499
Age : 28
Localisation : Un jolie petit appartement
Suspect : comment pourrais-je suspecter quelqu'un si moi même est suspectée ?
Date d'inscription : 15/04/2007

Moi
Amour caché: Non , seulement mon cheri
Secrets: je ne peux le réverler, c'est un secret voyont!
Groupe: Suspects

MessageSujet: Re: Vince MacGowan [A compléter !]   Mer 2 Mai - 18:11

Re Bienvenue

J'adore ton histoire , vraiment toute ébahie devnat ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glamourous-shadow.1fr1.net
Vince MacGowan
Habitant(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 41
Date d'inscription : 16/04/2007

Moi
Amour caché: Renoncé depuis belles lurettes !...
Secrets:
Groupe: Policier

MessageSujet: Re: Vince MacGowan [A compléter !]   Mer 2 Mai - 18:44

Voilà, ce devrait être bon, à présent... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Ackles
.♥. Beautiful Princess .♥.
avatar

Nombre de messages : 499
Age : 28
Localisation : Un jolie petit appartement
Suspect : comment pourrais-je suspecter quelqu'un si moi même est suspectée ?
Date d'inscription : 15/04/2007

Moi
Amour caché: Non , seulement mon cheri
Secrets: je ne peux le réverler, c'est un secret voyont!
Groupe: Suspects

MessageSujet: Re: Vince MacGowan [A compléter !]   Mer 2 Mai - 18:47

Très bien , même parfait

Validé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glamourous-shadow.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vince MacGowan [A compléter !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vince MacGowan [A compléter !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeuvres romanesques complètes de Jane Austen, La Pléiade
» [ SOFT] Complément pour Facebook pour chatter en ligne
» Denier Henri III sd F légende presque complète
» [Eluard, Paul] Oeuvres complètes
» (NGE) Plan de complémentarité Shinji Ikari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glamourous Shadow :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: